•  

    Fleurs Et Abeille De Printemps

     

     

     


    6 commentaires
  •  

    Barbecue D'Hiver




    L'hiver venu il n'est plus question de faire un repas au jardin
    Et l'outil a barbecue ne sert plus durant cette période froide
    Il reste là tristement abandonné dans la neige sans faire de grillades
    Pendant ces basses températures et les gels il devient bien inopportun

     

     

     


    8 commentaires
  •  

    Arbre D'Automne

     

     

     


    6 commentaires
  •  



    Leur magie opère doucement sur chacun en ce qu'il ressent
    Désormais esclave inactif d'une force absolue qui s'emporte
    Personne ne peut échapper à sa loi, son sortilège important
    Il faut chacun suivre et se soumettre à ce qui, là, porte

    De ces modernes temps plein de mystères tu deviens chevalier fort et preux
    Mais tu te dois de plier et d'entrer pauvre désœuvré au royaume élogieux
    Ici, des mages, des sorciers, des enchanteurs viendront t'émerveiller
    Te sauver de ta lente perdition pour vers leur bon chemin t'envoyer

    Laisse tes illusions d'imparfaite créature et vois à présent
    Tout est ordonné dans la guilde des forts et braves experts
    Faut-il donc avancer loin des troubles en froid guerrier éclair
    Face aux ablutions et salamalecs d'un chaud mage croissant ?

     

     

     


    5 commentaires
  •  

    Interrompre Sa Lecture

     

     



    Il est difficile de terminer de lire un bon livre
    Si d'un coup le destin fait que comme cela arrive ici
    Les caractères écrits de cet ouvrage tel un bateau ivre
    S'en vont ailleurs leur bon chemin se faisant petit à petit

     

     

     


    6 commentaires
  •  

    Si Vous Ne Voyez Pas Deux Figures Danser, Vous Etes Pervers

     

     

     


    10 commentaires
  •  

     

     

    A En Perdre La Tete




    Deux charmantes demoiselles ont été s'amuser dans cette piscine
    Qui, je ne sais dire, a été remplie de fruits ou de petites balles plastiques ?
    Mais le photographe ingénieux a voulu pour le public faire illusion optique
    Avec deux autres filles complices ils ont ainsi créé cette oeuvre qui nous fascine

     

     

     


    6 commentaires
  •  

     

    Thierry Moral - Vie De Chien

     

     

    Petite Publicité pour un blogueur d'EKLA, artiste et créateur

    deux liens pour découvrir

     

    01 ses creations collages

     

    http://tmor.eklablog.com/

     

    02 ses activités artistiques

     

    http://www.tmorenscene.fr/

     

     

     


    5 commentaires
  •  




    Voir la misère, entendre les peines,
    Chaque jour affronter la dure réalité,
    Consacrer une vie à pleurer pour l’humanité.
    Non ! Sur terre il faut chanter la même et joyeuse rengaine.

    À nos portes alors si facilement la misère s’oublie.
    Flottent les nouvelles, et c’est pour mieux te choquer, mon enfant
    La tristesse, l’horreur quotidienne t’empêchent de manger et te lassent.

    Entends-tu encore les gens qui lancent des cris,
    Des appels à l’aide pour qu’un seul vienne les sortir du néant ?
    Ton assiette à toi sans cesse se remplit et puis tout ça passe.

    Ton monde ennuyé et dérangé oublie vite les vraies valeurs
    Ayant ses yeux qui se tournent pour ne rien voir,
    Ses oreilles qui se bouchent pour ne point entendre

    Et des malheureux devant les sourds, les aveugles meurent
    Leur trop grande différence les a poussé loin de ton savoir
    N’y a-t-il pas de bonnes manières qu’il faut surtout apprendre ?

    Si tu veux connaître et t’abreuver des cultures et des lois,
    N’oseras-tu pas t’insurger ? Toi qui reste un petit mouton qui suit
    Ton maître Panurge quand il ordonne, lui qui doit t’enseigner la vie.
    De son domaine ne restera-t-il pas une parcelle pour deux ou trois ?

    Quand un seul décide pour l’intérêt de la populace
    A-t-il envisagé la place qui sera faite pour chacun d’entre nous ?
    Bien qu’honorable son désir d’apporter le bonheur en masse
    Maître Panurge en oublie tous les chemins qui seront pris de nous.

    Tel un aigle, son magnifique envol lui fait toucher les hauts cieux
    Il ne voit qu’un ciel bleu, en bas la vie, elle, elle continue toujours.
    Il se posera sur une haute montagne à la fin du jour
    Comme tout ce qui vit, il se nourrira, ses ailes reposera un peu.

    Tout le monde agit ainsi, je le crois, sur notre bonne vieille terre.
    Seul maître à bord de son vaisseau, ne pas s’abaisser à descendre,
    Volant sa course dans un ciel si bleu, si loin des autres en misère.
    Regarder sans voir, oubliant notre paire d’yeux, ça peut encore attendre.

     

     

     


    5 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires