•  

    A L'Oeil




    Le voisinage est parfois bonne source de divertissement
    Par sa jolie voisine Monsieur ici s'est fait avoir bêtement
    Au trou de la palissade le travail de peinture il scrutait
    La belle à l’œil lui donna la récompense qu'il méritait

     

     

     


    11 commentaires
  •  

     


    Je ne sais pas ce qu'il y a
    Mais je sens que mon monde s'en va
    Il y a toujours un déclic
    Qui m'apporte tant de claques
    Il y a toujours une clique
    Pour m'en porter dans le sac

    Il y a des jours où l'on ferait
    Mieux d'aller à la pêche
    Ou en balade dans la nature
    Il y a des jours où mon humeur briserait
    Le miroir des alouettes quand on m'ébrèche
    Envie de me coucher si j'exècre encore ces blessures

     

     

     


    11 commentaires
  •  

    Tortue De Mer

     

     

     

     


    9 commentaires
  •  

    Présidentielles 2017 - Macron Contre Le Pen

     



    Voila les français par leurs votes Emmanuel Macron ont choisi
    Pour les présidentielles 2017 il sera en marche contre Marine Le Pen
    Seul valable contre les gens qui ont l'Europe et tant de choses en haine
    Pas de choix difficile pour éviter La Peine il faudra voter Oui Oui

     

     

     

     


    9 commentaires
  •  




    Jolis mois d'avril et de mai, il arrive le temps des élections
    Jolis mois d'avril et de mai, il arrive le temps des fleurs
    Jolis mois d'avril et de mai, il arrive le temps des exclamations
    Jolis mois d'avril et de mai, il arrive le temps des leurres

    Joli mois d'avril, il va passer un sacré dimanche Monsieur le crapaud
    Joli mois de mai, elle va vivre intensément Madame la grenouille
    Joli mois d'avril, on va s'occuper, se détendre, peut être faire quelques vadrouilles
    Joli mois de mai, avant d'assister au soir venu des urnes les résultats de nos dépôts

    Joli mois d'avril, la question est dans ma tête, vais-je voter gauche ou droite ?
    Joli mois de mai, personne ne le saura .......a part l'éternel, bien là-haut dans sa boîte
    Joli mois d'avril, les candidats ont fait leur campagne maintenant on va décider
    Joli mois de mai, ça y est comme depuis nos 18 ans nous allons voter

    Joli mois d'avril, plus qu'à suivre les résultats qui vont nous éclabousser
    Joli mois de mai, quelques heures encore à se pavaner ou a s'énerver
    Joli mois d'avril, votez votez pour qui vous voulez mais choisissez
    Joli mois de mai, sera t il le jour du changement, de la nouveauté

    Joli mois d'avril, premier tour pour le nouveau en place à l’Élysée
    Joli mois de mai, second tour pour un pouvoir choisi des Français
    Joli mois d'avril, saluerons nous l'arrivée d'un ancien ou nouveau politique élu
    Joli mois de mai, pour l'éternel aux cieux évaporés et suspendus

    Joli mois d'avril, tout ne sera qu'un jour banal, routinier
    Joli mois de mai, distraitement il entendra ces électeurs et l'élu festoyer, aboyer
    Joli mois d'avril, sur lui aussi passera vite le temps des présidentielles
    Joli mois de mai, sur lui aussi passera vite le temps des rituels

    Joli mois d'avril, sommes nous encore bien sûrs de nos votations ?
    Joli mois de mai, dans les urnes les résultats sont-ils ceux que l'on espère ?
    Joli mois d'avril, que va t il pour notre avenir là se faire ?
    Joli mois de mai, le chef désigné est il bien attendu par la population ?

    Jolis mois d'avril et de mai, un moment vécu au temps des fleurs
    Jolis mois d'avril et de mai, un moment vécu au temps des leurres
    Jolis mois d'avril et de mai, a t on passé un beau dimanche apres avoir voté ?
    Jolis mois d'avril et de mai, a t on vécu intensément la décision en cette journée ?

     

     

     


    6 commentaires
  •  

    Printemps En Foret

     

     

     


    9 commentaires
  •  

    A La Tienne Etienne

     




    Voyez ces personnes qui viennent de trinquer de façon puissante
    Si fortement que les chopes apres un bon entrechoc se sont brisées
    La biere s'est alors repandue sur nos joyeux fetards en pleine détente
    Leurs vetements et les alentours de cervoise sont ainsi arrosés

     

     

     


    8 commentaires
  •  

     

    Joyeuses Paques

     

     

     Oublions pour un moment les soucis
    Et célébrons joyeusement Pâques
    Oublions maintenant ce qui est gris
    Que cette fête soit paradisiaque

     

     

     


    13 commentaires




  • Je voulais rencontrer celle qui fera un homme de moi
    Je voulais rencontrer celle qui coule une larme de vérité sur ma peau douloureuse.
    Elle n’existe plus, elle est morte cette nuit dans les bras d’un autre.
    J’ai mal au cœur, j’ai mal au ventre, je me mélange à l’intérieur.
    Je noie mon manque, je perds tous mes repères et je m'écœure.
    Ma solitude est immense, mes désirs le sont plus encore moi le morne apôtre.
    Où sont ces êtres primitifs et joyeux qui dansent sous la pleine lune lumineuse ?
    Ou est ma tribu magique qui affronte le silence avec cérémonie et foi ?

    Sauvez moi ! Au secours. Prenez moi, emmenez moi, libérez moi.
    Faites de moi un pantin désarticulé et fou.
    Sanglez des fleurs à mon cou
    Portez à mon front les plumes de l'oiseau du paradis je cherche l'émoi
    Déguisez mes pieds en palettes de couleurs vives comme les enfants
    Mais ne me laissez pas seul à affronter cette vie.
    Elle est trop belle pour la quitter mais c'est mon irrésistible envie
    Elle ne mérite pas mon fardeau que mes idéaux ont bercé trop gentiment .

    Je ne voulais personne à part elle, maintenant je désire affronter le monde.
    Violez moi de vos mots bannis, de vos corps meurtris mais bienfaisants
    Incendiez ma crinière d’étoiles et donnez moi l'amour sauvagement
    Explosez mes yeux de millions de flammes car je veux brûler dans l'immonde
    Mais jetez mon âme loin d'elle et partons ailleurs qu’ici.
    Je crève, je meurs, je me détruis alors autant disparaître dans vos orgies.
    Puisqu'il me faut vivre d'idées qui me brûlent dans des visions.
    Arrachez moi de sa pensée un instant, j'ai besoin d'oublier l'affront !

    Je voulais rencontrer celle qui fera un homme de moi
    Je voulais rencontrer celle qui coule une larme de vérité sur ma peau douloureuse.
    Où sont ces êtres primitifs et joyeux qui dansent sous la pleine lune lumineuse ?
    Ou est ma tribu magique qui affronte le silence avec cérémonie et foi ?
    Il me faut marcher sous la lumière flamboyante de nouveaux regards.
    Broyez moi les genoux, faites moi mal j'ai besoin de pleurer son départ !
    Elle ne me fera plus mal mais je veux sangloter, pousser un autre cri
    Je vous déteste tous et puis je vous aime tellement aussi.

     

     

     

     


    8 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires