•  

     

    Merveilleux Paysage D'Hiver - Winter Wonderland

     

     

     


    9 commentaires
  •  

    Papillons

     

     

     


    10 commentaires
  •  

     

     

     

     

    Mes rimes courent ces soirs d'illusion où je me joue cette rengaine
    Mon âme se sent exquise, d'une brève caresse mon poème vit la scène

    Ambitieux héros contre des maîtres du temps, je bataille et soupire
    Je me révolte sur la feuille blanche, guerrier échappé d'un prompt délire

    Je sens le serment sacré qui me lie à ma Muse immortelle
    J'entends sa voix et le bruit lourd des honneurs qui ploient sous son aile

    Brillant message qui fait ou défait une gloire par sa conquête
    Se sentant inaltérable, d'énergie féconde elle n'en est que parfaite

    Toi, couleur de mon imprécise poésie, belle chimère
    Ô Muse des chants épiques, ô Reine d'extases poétiques, ô tu es ma Mère

     

     

     

     


    11 commentaires
  •  

    Voici Mes Chats

     

     

    Mon Photo Montage pour réunir toute ma marmaille, de gauche a droite voici
    Mes adorables félins : Bio, Babette, Mimi, Pilou & Tommy
    Tous disparus maintenant, reste que des bons souvenirs d'eux
    Partis désormais dans le monde merveilleux des chats heureux

     

     

     


    11 commentaires
  •  

    Tendres Chevaux

     

     

     


    10 commentaires
  •  

    Groseilles

     

     

     


    12 commentaires
  •  

    Amis Animaux




    Le monde animal nous étonnera parfois
    Des ennemis de toujours se réunissent là
    Le chien transporte aisément sur son dos l'ami félin
    Qui lui n'a pas l'intention des souris en faire festin

     

     


    11 commentaires




  • Amour arrête enfin les pleurs sur nos peines
    Ouvre nos cœurs à une nouvelle promesse
    D'un triomphe possible que nous soyons déjà touchés
    Et donne à nos âmes un mystique mirage
    Que ton imagination s’éveille et glorifie la bonne image 
    Des rêves nocturnes où l'on voit danser dans l'obscurité
    De sots portraits qui offrent l'erreur, l'ivresse
    Par ta philosophie amoureuse si vaine

    Aimer l'amour qui se joue de nous en ses belles peintures
    Aimer que le ciel bleu puisse inonder notre vie terne
    Oublier le brouillard dense qui au couchant nous troublera
    Qui au levant nous perdra de son implacable épaisseur
    Notre faute est d'être vrai et de vouloir connaître le bonheur
    D'ignorer le mal de vivre, de servir la loi d'amour qui soulagera
    Telle une âme anonyme et discrète dans une cité moderne
    Se sentant peu à peu exister par le bienfait de la nature

    Sombre forêt, lointaine et immense tel est l'amour
    Notre âme s'y glisse et dans cette étendue infinie
    Découvre sa nature et illumine tous les buissons
    Et si la terre semble vaciller à nos pieds
    C'est le pouvoir de notre ardeur qui ainsi fait tout chanceler
    Le monde autour brille d'émoi en exaltation
    L'univers que l'on se crée est déjà conquis
    Dans ce bois de nos ébats arrive le printemps ce jour
     
    Amour arrête enfin ces pleurs qui nous inondent
    Ouvre nos cœurs à un nouveau départ
    Qu'un triomphe possible nous enchante et nous révèle
    Que nos âmes embarquent vers un merveilleux parcours
    De ton imagination qui s’éveille nous puissions vivre les atours
    Dans les rêves nocturnes qui nous feront déployer nos ailes
    S'offrir sur le moment cette passion qui se prépare
    Par ta philosophie amoureuse refaire son monde

    De nos cœurs tendres on en oublie les souffrances
    Le chant très profond du désespoir
    On rit de ce plaisir bref offert aux amants
    Au loin les ténèbres et le souvenir de nos âmes attristées
    Jeunes et vaillants amoureux dans notre paradis retrouvé
    On se construit une œuvre céleste de mille plantes s'ornant
    Dans un poème léger qui s’écrit à sa mémoire
    Sur le chemin bucolique pousse notre fleur d'espérance



    9 commentaires