•  




    Pars et va découvrir l'ailleurs, ô toi qui fus toute mon existence
    Va visiter et parcourir d'autres lieux, toi qui fus mon innocence
    Et tombe des nues en suivant toujours le cours de la vie
    Explore intensément toutes ses belles harmonies

    Pars et va découvrir l'ailleurs, ô toi qui fus tout de mon paradis
    Va visiter et parcourir d'autres lieux, toi qui fus mon unique amie
    Telle une aride pluie qui lave tout a son arrivée
    Un rayon de soleil qui illumine et souffle sa chaleur à mes cotés

    Pars et va découvrir l'ailleurs, ô toi qui fus tout de mon âme
    Va visiter et parcourir d'autres lieux, toi qui fus ma douce flamme
    Brûle en d'autres endroits, si au loin tu quittes mon corps
    Donne moi le meilleur de toi une heure encore

    Pars et va découvrir l'ailleurs, ô toi qui fus toujours à moi
    Va visiter et parcourir d'autres lieux, toi qui fus ma voie
    Et repense a tous les bienfaits offerts à ma petite tragi-comédie
    Souviens-toi des belles années, des belles harmonies

     

     

     

     

     


    10 commentaires
  •  

    Construction Imbécile

     



    Certains architectes sont fous, un nouveau constat ici
    Aujourd'hui je vous présente la porte mal placée
    Quelle est encore la magnifique et imbécile marotte qui est passée
    Dans la tête de l'ingénieur pour au dessus du radiateur installer ceci

     

     

     


    12 commentaires
  •  

    Chaton Et Maman

     

     

     


    11 commentaires
  •  

    Amoureux A Paris




    Paris, dans la ville romantique et passionnée des amoureux
    Sur un banc on découvre ce couple qui semble bien heureux
    Mais monsieur en état transi ne voit pas du tout que sa chère femme
    A un autre amant assis a coté d'eux qui embrasse la main de la brave dame

     

     

     


    15 commentaires
  •  

     

    07 Avril 2018

     

    Anthurium 01

     

    16 Avril 2018

     

    Anthurium 02

     

    19 Avril 2018

     

    Anthurium 03

     

     

    Cette plante se trouve sur ma fenêtre du séjour
    Je vous présente en trois photographies
    L’évolution de cette belle fleur en ces jours
    Où le mois d'avril est très printanier et si joli

     

     

     


    11 commentaires
  •  

     

    Des pages blanches, quand j’écris et ne trouve l'inspiration
    Des pages noires de mes délires d’écrivain sans traits ou vraies couleurs
    Des pages enfin colorées d'amour, de tristes allégories qui viennent et se meurent
    Sur un papier laissé là d'un simple reflet de ma création

    L'auteur fait sa besogne par ses écrits sages ou pleins d'exaltations
    Vraie preuve qu'il y est passé et se jouant de la moindre douleur
    A couché sur son ouvrage d'inquiétantes bluettes ou de grands bonheurs
    Un pain quotidien pour le peuple dévoué a sa littéraire imagination

    Quelles causes dévoilées entretiennent les auteurs ?
    Des milliers d'apparats qui s'envoleront au vent d'ailleurs
    Des journées ou soirées passées à lire, feuilleter en joies épaisses

    L’œuvre qui s’étale enfin a vos yeux pleins de lueurs
    D'impatience fébrile pour acquérir la matière et ses pièces
    Je vous offre cocasseries et drames en mes œuvres lâchées, chers admirateurs

     

     

     


    8 commentaires