• Il Nettoyait ( Suite Du Texte "Elle Déménageait" )

     

     

     

     

    Au moment où commence l'histoire, Madame séjournait encore à l'hôpital, Monsieur, après avoir travaillé la nuit au Casino, rentre à 8 heures 30 le matin pour se coucher et bien dormir sa journée.

    Mais ce jour ne sera pas celui de son repos quotidien, il a a faire, il a affaire

     

    Monsieur s'agite, remue, s'affole, il devait vite nettoyer l'appartement.

    Pourquoi cette hâte ? Pourquoi aujourd'hui ?

    Surtout qu'il n'est pas du tout homme de ménage, son épouse, elle, c'est la femme des ménages.

     

    À 10 h 30 des ouvriers venaient installer une nouvelle chaudière,

    il ne fallait pas qu'ils puissent voir le désordre qui régnait dans l'appartement, désordre qui est le principal sujet des maintes disputes dans leur couple : Madame estime que l'appartement n'est pas du tout sens dessus-dessous, elle fait de son mieux pour le rendre convenable. Monsieur, lui, estime qu'il y a toujours quelque chose qui traîne, rien n'est rangé ou à sa place dans cet appartement, il passe son temps à remettre les choses en place ou à les changer de place. Madame devait cacher un magot.

     

    Monsieur donc, commença le nettoyage plein d'ardeur, d'humeur avec cette petite idée dans la tête. Une énorme poutre venait de se loger dans son appartement lui qui était toujours le premier à voir la paille dans l'oeil du voisin. Avec l'humeur d'un nettoyeur en ce doux matin d'avril, il nettoyait comme il ne l'avait jamais fait auparavant. Il retournait tout de la cuisine au salon.

     

    Que cherchait-il ?

    Il s'imaginait trouver peut-être un trésor.

    Les ouvriers auraient intérêt de bien noter la propreté des lieux.

    Sous l'évier

    il trouva des éponges, une serpière et le fameux produit miracle que sa Dame utilise pour nettoyer les lavabos, laver le sol, lustrer ...

     

    Midi sonna à la pendule du salon,

    il avait été tellement absorbé dans son remue-ménage de printemps qu'il ne s'aperçut pas du temps qui avait passé.

     

     

    Mais où étaient les ouvriers ?

     

     

    Essoufflé et perplexe, il téléphona à sa femme à propos de l'installation de la chaudière,

    elle lui confirma qu'elle sera installée le 11 mai ...

     

     

     

    Abattu, il s'écroula dans le fauteuil du salon.

    Il venait de réaliser qu'il s'était trompé d'un mois.

     

     

     

    « Elle DéménageaitPétanque Nue »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    7
    Lundi 7 Août à 13:57

    Kikou , je viens de voir que tu as un 2ème blog donc encore au favoris he  parfois il faut laisser la femme ce charger de certaines choses mais pas tout he. C'est sur le blog de Elyci que j'ai découvert le tiens enfin les tiens.

    Bonne journée

    Lucette 

    6
    Maryline
    Lundi 7 Août à 10:37

    lol ... et bien c'est Madame qui a du être contente   happy  et si Monsieur trouve toujours que rien n'est à sa place, et bien apparemment il a tout nettoyé et rangé !  ce qui est stupide ... remarque avant la pose d'une chaudière, car tout à refaire après ... 

    et dans un mois !!!!! pour le coup   cool 

    Merci pour cette bonne histoire rigolote ... 

    Bisoussssssss 

    Maryline

    5
    Dimanche 6 Août à 08:31

    Qu'elle histoire, quand même se tromper de mois... Bon dimanche et une bise.

    4
    Samedi 5 Août à 17:30

    On comprend qu'il soit abattu, le Monsieur! 

    Recommencera-t-il  dans un mois, ou laissera-t-il Madame s'en charger? Les hommes se découragent parfois si vite!!! ^^

    3
    Samedi 5 Août à 09:22

    LOL. C'est ballot !

    2
    Vendredi 4 Août à 10:47

    Pas grave.......Madame va être contente........moi en tous cas, je l'aurais été he.........

    J'apprécie beaucoup ces petits récits et la manière dont tu les écrits ....

    Bise et Bonne journée........

     

    1
    Vendredi 4 Août à 09:46

    Yo coucou môssieur le Gaulois, 
    Ici j'ai un pb de concentration. Je pense que c'est lié au " changement de temps " :-) Ca me perturbe un peu. Je reviendrai plus tard ...
    Bonne journée !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :