• Je Ne Suis Qu'Un Cow-Boy Solitaire….







    Le soleil se levait malgré tout comme à l'habitude
    La vie tournait et continuait ses turpitudes
    C'était le fond de l'air qui avait radicalement changé
    L'atmosphère n'était pas de joie, un goût âpre s'abattait
    L'orage qui avait grondé longuement puis avait disparu
    Laissa la trace d'une agaçante plaie au cœur du héros nu

    Le cow-boy est las et triste désormais sans son aimée
    Il est solitaire loin de son amour depuis qu'elle s'en est allée
    Il tente par ailleurs de la retrouver et parcourt ce désert brûlant
    De tous côtés, essayant de la rattraper sans savoir où elle reste dorénavant
    Dans quelle ville, quelle région de cet immense Ouest elle a fait sa demeure ?
    Quel site finalement se choisir pour y faire battre son cœur ?

    Je ne suis qu'un cow-boy solitaire
    Qui parcourt les espaces, les déserts
    Sans jamais m'arrêter à un point précis
    Toujours à la recherche de son idéal parti
    Toujours en quête de cet amour perdu
    Sans jamais se fixer à un endroit où il n'est vu
    Je ne suis qu'un cow-boy solitaire
    Qui partira un jour de cette infinie terre
    Sans jamais avoir revu l'amour de sa vie
    Cet amour qu'il a vécu juste une nuit

    Le cow-boy est las et triste désormais sans son amour
    Il devient solitaire un peu plus que se font les jours
    Il s'entraîne par ailleurs à oublier avec quelques rencontres de passage
    Essayant de retrouver une joie, un plaisir qu'il sait de vains marivaudages
    Dans quelle ville, quelle région de cet immense Ouest l'amour a été prendre retraite ?
    Quel site finalement se choisir pour y vivre avec sa conquête ?

    Le soleil se lèvera toujours comme à l'habitude
    La vie continuera dans ses grandes turpitudes
    Si le fond de l'air a radicalement changé
    L'atmosphère n'est plus de joie et un goût âpre s'abattait
    L'orage qui avait grondé longuement a soudain disparu
    Laissant la trace d'une agaçante plaie au cœur du héros nu

    Je ne suis qu'un cow-boy solitaire
    Qui parcourt les espaces, les déserts
    Sans jamais m'arrêter à un point précis
    Toujours à la recherche de son idéal parti
    Toujours en quête de cet amour perdu
    Sans jamais se fixer à un endroit où il n'est vu
    Je ne suis qu'un cow-boy solitaire
    Qui partira un jour de cette infinie terre
    Sans jamais avoir revu l'amour de sa vie
    Cet amour qu'il a vécu juste une nuit

     

     

     

     

     

    « Chasseur Chassé Par Son ChienLa Cow-Girl Est Seule Ce Soir »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    9
    Samedi 29 Juillet à 07:12

    Comment un amour d'une nuit peut il devenir l'amour d'une vie ? Trop fort, là...

    8
    Mercredi 26 Juillet à 08:46

    Bonjour, difficile la solitude. Mais un Cow-boy remonte toujours la pente... Courage

    7
    Mercredi 26 Juillet à 08:36

    Je pense tout comme Trikèle que ce beau poème n'attend que quelques notes de musique !!!

    Vraiment touchant une fois encore !!!  J'ai lu dans tes commentaires que ce n'était qu'une fiction,   tant mieux car c'est bien tristounet clown

    A très vite, bonne journée

    6
    Mardi 25 Juillet à 18:37

    Voilà une belle chanson toute prête, tout y est, couplets et refrain, il ne manque que la musique, et l'interprète ne pourrait être que l'auteur si talentueux.

    Bravo l'artiste, bonne fin de journée.

    5
    Mardi 25 Juillet à 12:46

    Salutations Astérix,

    c'est joliment dit. un peu tristounet mais joliment dit. smile

    c'est à se demander si "cow-boy" et "solitaire" ça va [vraiment] ensemble ?

     

    4
    Mardi 25 Juillet à 12:15

    Je pensais à la phrase de lucky luck quand j'ai lu ton poème, j'allais d'ailleurs la remettre ici   rires 

    Un magnifique poème rempli de véracité sur la vie des cow boys, bon certains pas trop solitaires, mais dans l'immensité de l'ouest américain, 

    tu lis ce poème sur une musique d'ennio Morricone et on y est ... 

    tu es un grand poète je trouve, j'aime le bon français et tout rime à souhait ... 

    c'est un réel plaisir de te lire !  bravo à toi 

    Tiens je lui mets un peu de compagnie .... 

      

     

    Je te fais gros bisous et merci de me ravir ainsi 

    Maryline 

    3
    Mardi 25 Juillet à 10:50

    pauvre de toi moi aussi grosse solitude 

     

    2
    Mardi 25 Juillet à 09:20

    Tu n'es pas seul on est virtuellement là !

      • Mardi 25 Juillet à 09:21

        sorti de mon imagination, c'est une fiction

        inspirée de la celebre phrase en fin d'album de Lucky Luke

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :