• Sonnet A Bon Auteur

     

     

    Des pages blanches, quand j’écris et ne trouve l'inspiration
    Des pages noires de mes délires d’écrivain sans traits ou vraies couleurs
    Des pages enfin colorées d'amour, de tristes allégories qui viennent et se meurent
    Sur un papier laissé là d'un simple reflet de ma création

    L'auteur fait sa besogne par ses écrits sages ou pleins d'exaltations
    Vraie preuve qu'il y est passé et se jouant de la moindre douleur
    A couché sur son ouvrage d'inquiétantes bluettes ou de grands bonheurs
    Un pain quotidien pour le peuple dévoué a sa littéraire imagination

    Quelles causes dévoilées entretiennent les auteurs ?
    Des milliers d'apparats qui s'envoleront au vent d'ailleurs
    Des journées ou soirées passées à lire, feuilleter en joies épaisses

    L’œuvre qui s’étale enfin a vos yeux pleins de lueurs
    D'impatience fébrile pour acquérir la matière et ses pièces
    Je vous offre cocasseries et drames en mes œuvres lâchées, chers admirateurs

     

     

     

    « Bébé Crocodile Et MamanAnthurium Blanc »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    8
    Lundi 23 Avril à 09:02

    Quel talent! Quelle inspiration! tout ça sous le casque de notre si gentil Astérix!

    7
    Vendredi 20 Avril à 11:57

    Ah la, la !!! Les affres de la création je connais ! (..... mais pour le photomontage!)

    Tu en parles superbement bien ! Bravo pour ce beau poème!

    6
    Jeudi 19 Avril à 23:36

    Bonsoir l'écrivain Axtérix,

    tu as une belle inspiration pour les écrits pas comme moi car la dessus je suis nul.

    Mon coucou avant d'aller dormir enfin.

    A bientôt et portes bien

     

    5
    Jeudi 19 Avril à 14:54

    wink2  Le compte est bon

    Et de la meilleure façon !    (De mon côté, ce sera tout pour la rime).

    Un joli sonnet autobiographique qui joue avec tes pensées, qu'elles utilisent des crayons colorés ou la mine grise des jours de papier mâché, l'inspiration est toujours présente pour notre plaisir. 

    29° en Champagne cet après-midi. Plus de transpiration que d'inspiration mad   Vais essayer de me lever aux aurores demain pour faire des photos des champs.

    La Lorraine qui nous bat souvent de quelques degrés, soit en dessous, soit au-dessus, ne devrait pas être loin des 30° et, comme tu le dis, pas de mer, ni d'océan à l'horizon.  Je me souviens, avec cousins, cousines, les étés de vacances, quand il faisait très chaud, nous allions au Lac de Bouzey en mobylette.  C'était tout au début, ça doit avoir bien changé.

     

     

     

    4
    Jeudi 19 Avril à 12:02

    Coucou Astérix,

    même si parfois j'ai du mal à comprendre tout bien,

    c'est évident que quelque part, t'es un écrivain du quotidien   :)  

     

    3
    Jeudi 19 Avril à 10:49

    Bonjour Philippe encore un très joli poème bien réfléchi. Bonne journée. Bises.

    2
    Jeudi 19 Avril à 09:43

    Elle est là ta muse.

    1
    Jeudi 19 Avril à 09:03

    Bonjour Philippe, et merci de tes jolies offrandes que l'admiratrice que je suis apprécie à leur juste valeur. Bises.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :